×
Selectionnez votre pays

COREP (ABE)

Dans le souci commun de garantir une plus grande transparence financière et d’engager une harmonisation des sociétés d’investissement et des banques européennes, l’Espace économique européen (EEE) et l’Autorité bancaire européenne (ABE) ont établi une directive sur les fonds propres réglementaires, la Capital Requirements Directive IV (CRD IV entrée en vigueur le 1er janvier 2014. Cette réglementation exige l’établissement de deux rapports : le reporting commun (Common Reporting – COREP) et le reporting financier (Financial Reporting – FINREP).


L'objectif du COREP est d'accroître la transparence des rapports réglementaires et de standardiser les exigences en matière de fonds propres et de risques. Pour ce faire, il exige la transmission de données granulaires, notamment en ce qui concerne le risque de crédit, le risque de marché, le risque opérationnel, les fonds propres et les ratios d'adéquation des fonds propres. Selon PWC, le COREP affecte les acteurs du secteur bancaire européen à quatre niveaux :

  1. Standardisation des exigences en matière de reporting à travers toute l’Europe : avant la mise en œuvre du COREP, plusieurs autorités de surveillance imposaient différentes exigences de reporting
  2. Établissement d'un répertoire central des données bancaires : un répertoire central permet de mieux comprendre, gérer et identifier les risques encourus par les entités transfrontalières
  3. Analyse : des informations standardisées facilitent la prévision des tendances, la réalisation d'évaluations par les pairs, l'analyse des risques, et l'obtention d'une vision homogène des établissements bancaires
  4. Partage des données : les exigences formatées d'un répertoire central permettent un partage plus efficace des données avec les autorités, les collèges de surveillance, le Conseil européen du risque systémique (ESRB) et les autorités de surveillance européennes (ASE)


En matière de données, le COREP exige que les entreprises bancaires composent avec une série de modèles, des exigences, des niveaux de granularité, le langage XBRL et des délais de soumission. La réglementation exige que, chaque mois et chaque trimestre, l’ensemble des sociétés d'investissement et de crédit présentes au sein de l'EEE soumettent des rapports COREP à leur autorité de surveillance nationale. Elles doivent déposer cinq rapports :

  • Solvabilité du groupe / grands risques
  • Risque de marché
  • Adéquation des fonds propres
  • Risque de crédit
  • Risque opérationnel

Découvrez l'offre du logiciel de performance management de CCH Tagetik en matière de :

Reporting de surveillance de l'ABE