La transformation de la Fonction Finance

Le dénominateur commun des projets que nous menons avec nos clients au quotidien est la transformation de la fonction finance. Dans cette courte vidéo, Vincent Salmon, Laurence Yvon et Stéphane Portier reviennent chacun sur les raisons qui font que ce thème est plus que jamais d’actualité au sein des directions financières.

 

Vincent Salmon est VP Professional Services de CCH Tagetik France

« La finance et le contrôle de gestion, dans le cadre du processus budgétaire et du processus prévisionnel de manière plus large, doivent s'ouvrir à différentes sources de données. Les différentes sources de données vont être liées à différentes directions métiers. Les données RH, les données commerciales, les données industrielles sont concernées. Elles vont permettre au contrôle de gestion d'élaborer un langage commun avec la Direction Métier, permettant ainsi d'avoir un lien, une traçabilité, entre la donnée financière et la donnée opérationnelle. »

  

Stéphane Portier est PreSales Manager de CCH Tagetik France

« Les métiers sont non seulement prêt mais surtout demandeur. Historiquement, ils utilisaient des solutions très orientées finance, loin du business. Maintenant avec des solutions qui sont capables de remonter des informations opérationnelles, dans le cadre d’un processus budgétaire collaboratif, les objectifs financiers vont être décliné de manière opérationnelle. Tout le monde en est conscient, le contrôle de gestion et la finance aussi. Voilà comment on va aider les opérationnels qui ont cette richesse au quotidien, ce savoir-faire au jour le jour, à améliorer, apporter encore plus de valeur à l'organisation. »

 

Laurence Yvon est Directrice des Opérations de CCH Tagetik

« Aujourd’hui des départements Finance sont extrêmement sollicités. On leur demande d'être les business partner des métiers. Parfois on dit que le CFO devient le CPO, le "Corporate Performance Officer". En clair c'est celui qui va sous-tendre le développement de l'entreprise, pouvoir permettre au ComEx et au CEO de prendre des décisions éclairées qui vont driver la croissance de l'entreprise. Ce qu'il y a derrière et qui est le nerf de la guerre, c'est la data, et ce sont les systèmes d'information. C'est bien là que nous sommes présents pour pouvoir apporter aux directions financières de la valeur avec des systèmes d'information qui leur permettent, quasiment en temps réel, de savoir où ils en sont, et de passer du temps avec les métiers sur les décisions opérationnelles qui s'imposent. »

 

Vincent Salmon

« Le bénéfice pour l'organisation c'est un alignement entre les différentes directions de l'entreprise, et également la capacité à comprendre quels sont les leviers de l'activité qui vont faire varier telle ou telle donnée financière. »

 

Laurence Yvon

« Le challenge qu'on relève et le défi que l'on relève à leurs côtés, c'est d'offrir les deux. C'est en même temps, d'avoir un système d'information qui permet d'avoir cette vision agrégée, structurée, organisée, et de travailler aussi à une maille beaucoup plus fine pour servir les Métiers et surtout leur permettre de prendre des décisions éclairées à leurs niveaux, ou centrées sur les indicateurs opérationnels qui leur permettent d'être plus efficaces et plus efficients. »

 

Stéphane Portier

« La relation entre les métiers et la finance n’est plus du tout la même, parce qu'on est en capacité de croiser des informations détaillées, financières, et de construire ensemble avec des drivers, de faire le lien entre l'opérationnel et le financier. Il n'y a plus cette coupure qui pouvait expliquer, historiquement, que c'était juste une notion de contrôle. Là on est vraiment en partenariat, parce qu'on comprend mieux le métier, et on peut jouer chacun d'un côté ou de l'autre, avec des indicateurs et saisir les opportunités qui vont se présenter. » 

 

Pour voir la vidéo liée à cet article de blog : https://youtu.be/CoB5p3VR5J8

Partager cet article​