×
Please select your Country
GLOBAL
    -~-~-~-
AMERICAS
    -~-~-~-
EUROPE
    -~-~-~-
    -~-~-~-
    -~-~-~-
ASIA PACIFIC
    -~-~-~-
MIDDLE EAST & AFRICA
    -~-~-~-

Caisse des Dépôts et Consignations (CDC) : une unification du pilotage global et local réussie

Avec la gestion de 200 comptes analytiques, 500 structures, 10 000 agents ainsi qu’un modèle ABC avec 2000 objets de coûts et 20 millions de croisements, le pilotage financier de la Caisse des Dépôts et Consignations (CDC) reposait sur 7 technologies différentes.

Nous souhaitions donc procéder à l’unification de nos processus financiers et données de pilotage en provenance de nos différents métiers, en adoptant un outil unique afin de les consolider au sein d’une seule section comptable et d’un pilotage global de l’établissement.

Un défi complexe relevé par Tagetik avec succès. La solution s’est révélée être une véritable boîte à outil, à la fois simple à utiliser et très puissante, capable de gérer une volumétrie importante, avec une grande richesse fonctionnelle qui nous a permis à moindre coût d’unifier de nombreux processus financiers, tout en favorisant des gains de productivité.

 

Jongler avec un pilotage global et un pilotage local

La Caisse des Dépôts et Consignations (CDC) est un groupe public au service de l’intérêt général et du développement économique de la France avec une diversité d’activités et de métiers extrêmement importante : gestion des retraites, fonds d’épargne comme le livret A, services bancaires, etc. La maintenance et l’exploitation des différents systèmes d’information des entités du groupe sont assurées par un GIE de maîtrise d’œuvre, Informatique CDC.

La CDC dispose de métiers relativement autonomes dans leur gestion de par leurs différentes natures. Il est donc important que chaque entité métier puisse piloter elle-même ses activités, ses ressources, et prendre des décisions quant aux projets qu’elle met en œuvre. Il faut que l’ensemble de ces activités soit bien consolidé au sein d’un pilotage global de l’établissement, car ce ne sont pas des filiales mais des activités concentrées au sein d’une même comptabilité.

 

CDC_Mathias_Guerin


La simplicité de l’architecture au sein d’une même application

Notre principal enjeu était d’avoir un outil capable de paramétrer des règles de gestion au niveau local et que les équipes puissent administrer elles-mêmes la solution sans passer par des développements complexes et coûteux.

Notre 2ème enjeu était la modularité. Nous souhaitions implémenter plusieurs processus : plans moyen terme, simulation salariale, suivi budgétaire, calcul de coûts,…

Notre 3ème enjeu était d’avoir une piste d’audit entre les différents systèmes et la comptabilité générale. La solution devait donc nous permettre des techniques d’import de données sans rupture de la chaîne de gestion par rapport à nos systèmes comptables ou notre ERP finance.

Enfin notre 4ème enjeu était la réduction des délais. Nous avions 7 solutions techniques mises en œuvres. Nous devions donc avoir des délais plus courts pour répondre aux enjeux métiers et aux délais.

Ce qui nous a convaincu chez Tagetik, c’est le prix de la solution, la simplicité de l’architecture et le fait que la solution comprend l’ensemble des modules au sein d’une même application. Contrairement aux offres concurrentes qui proposent plusieurs applications pour traiter les différents besoins : consolidation, calcul et analyse de coûts, suivi budgétaire, planification, etc.

 

Partager un chiffre unique

Au final, nous avons pu remplacer les outils existants, implémenter des outils adaptés aux états utilisés par nos contrôleurs de gestion sous Excel et gérer une volumétrie importante pour obtenir une vision unifiée de nos données financières. Désormais les traitements tournent en une demi-journée alors qu’avant il fallait plusieurs jours avec en plus de nombreuses interventions manuelles. 

Le bénéfice principal a été d’unifier les chiffres et de ne plus avoir d’un côté la version de l’opérationnel et de l’autre la version de la Direction Générale, mais de tous partager un chiffre unique et que chacun puisse en faire la présentation qui répond à ses enjeux de pilotage.

Cela nous a permis aussi de documenter davantage les règles de gestion et d’avoir une version plus précise de la piste d’audit. Car nous pouvons documenter l’information et en avoir la traçabilité

Nous avons également une capacité de production des chiffres beaucoup plus rapide. A tel point que nous avons divisé par 2 voire par 3 le temps de traitement des données. Enfin, nous avons aussi réduit drastiquement le nombre d’applications.

 

Une vraie adhésion des métiers et des contrôleurs de gestion

Tagetik, s’appuyant sur Excel, permet de paramétrer des règles de gestion qui ont une expression très proche des besoins métiers. Avec Tagetik, chacun peut personnaliser ses états de saisie.

Par ailleurs, nous avons pu mesurer des gains de productivité mais aussi des gains sur le coût du système d’information de pilotage. Ainsi, nous avons pu économiser entre 50% et 70% du coût de fonctionnement entre l’ancien outil et Tagetik.   

Au niveau global, la grande force de Tagetik a été la suppression des états de rapprochement, ce qui a permis de réduire les interventions manuelles, des tâches répétitives qui n’ont pas de forte valeur ajoutée pour les contrôleurs de gestion.

Les équipes informatiques ont été également satisfaites car Tagetik est une solution simple à exploiter pour laquelle il n’y a eu aucun problème de production.

Au final, les meilleurs ambassadeurs de Tagetik sont devenus les utilisateurs eux-mêmes.

 

Pour en savoir plus sur la Caisse des Dépôts et Consignations et l'unification de ses processus financiers, n'hésitez pas à télécharger l'étude de cas ou regarder l'interview de Mathias Guérin.

Partager cet article​