Le chemin vers la modernisation de la Fonction Finance

Prenez n'importe quelle publication financière spécialisée et vous y trouverez probablement au moins un article portant sur la modernisation de la fonction Finance – également appelée évolution numérique ou transformation de la fonction Finance. Dans ce post, je me pencherai sur les moteurs de cette modernisation ainsi que sur les éléments nécessaires pour soutenir cette évolution et la façon de démontrer la nécessité d’investir.

Les facteurs en jeu toucheront inéluctablement l’ensemble des services financiers, à un moment ou à un autre. L'expérience que j'ai acquise en gérant les précédentes disruptions technologiques et commerciales m’a permis de comprendre que les entreprises qui adoptent une approche proactive globale seront celles qui tireront le mieux leur épingle du jeu.

Pourquoi la modernisation ou l'innovation est-elle nécessaire ?

 

La réglementation constitue un puissant moteur de modernisation. Les IFRS 9, 15, 16 et 17 imposent le calcul et le reporting de données granulaires extrêmement détaillées. Par conséquent, la gouvernance des données s'impose rapidement comme une mission essentielle pour la fonction Finance. Selon Gary Simon du Modern Finance Forum (FSN), la gouvernance des données deviendra la mission la plus importante d'une fonction Finance moderne, comme l'illustre le diagramme ci-dessous.

Les capacités prévisionnelles et l'analyse prédictive sont de plus en plus importantes pour obtenir une entreprise souple et agile et collaborer efficacement avec les opérationnels. Je suis convaincu que les services du directeur financier doivent fournir des informations financières et non financières fiables à l'ensemble des parties prenantes, plus rapidement, plus efficacement et à moindre coût, avec d'excellentes capacités de présentation. 

D'une façon générale, les objectifs de la fonction Finance moderne peuvent être classés de la façon suivante :

 

Comment un système peut-il soutenir la modernisation ? Quelles sont les caractéristiques d'une telle plateforme ?

 

Depuis le début de ma carrière dans le secteur de l'EPM (Enterprise Perfomance Management) en 1992, je suis un fervent défenseur de l'innovation. Aujourd'hui, technologies basées sur Internet, interfaces utilisateurs mieux conçues et appareils mobiles sont rassemblés au sein de systèmes susceptibles de contribuer largement à la modernisation. Les systèmes EPM modernes associent une grande expertise métier, une compréhension des workflows professionnels et des technologies intelligentes au sein d'une solution unifiée capable de soutenir tous les aspects du cycle de planification et de contrôle grâce à des analyses et des insights fournis au bon moment et dans le format adéquat.

Afin de remplir parfaitement le rôle de partenaire métier, les professionnels de la finance moderne doivent disposer des compétences et des technologies permettant de répondre aux attentes qui leur sont adressées. Il ne fait aucun doute qu'une plateforme unifiée de transformation de la fonction Finance  pour l'EPM peut apporter le soutien nécessaire.

Quelles sont les caractéristiques d'une telle plateforme ? Au vu de l'expérience que j'ai accumulée dans de nombreux projets, les caractéristiques à rechercher sont les suivantes :

  • Processus collaboratifs et unifiés au sein d'un seul produit, car les divers collaborateurs ont besoin de travailler ensemble en s'appuyant sur les mêmes données ;
  • Contenus et intelligence financiers pré-packagés pour réduire la maintenance ;
  • Mises à jour automatiques assurées par le fournisseur du logiciel pour gérer toutes les modifications intervenant dans les réglementations de conformité ;
  • Orchestration des processus orientée données pour collecter les données une seule fois avec une visibilité complète quant à l'origine des données et l'auditabilité des données modifiées et dérivées/calculées ;
  • Capacité à réunir les données financières et opérationnelles afin de fournir des informations prévisionnelles plus fiables ;
  • Résultats en temps réel depuis n'importe quel appareil pour une prise de décisions souple et agile ;
  • Scalabilité en termes de nombre d'utilisateurs et de volumes de données. Ce point est essentiel car de nombreux projets démarrent à petite échelle puis, une fois réussis, ils doivent être déployés dans l'ensemble de l'entreprise, et au sein de nombreuses fonctions ;
  • Technologie pouvant facilement s'adapter à l'architecture informatique existante d'une entreprise, sans perturbation de l'activité lors de sa mise en œuvre ;
  • Facilité d'utilisation et de maintenance ;
  • Faible coût total d'acquisition et retour rapide sur investissement.

 

Comment justifier la modernisation de la fonction Finance ?

 

La modernisation passe également par l'innovation afin de suivre les changements des exigences métiers, techniques et de qualité des données. Afin d’étayer la nécessité d’une modernisation de la fonction Finance, les considérations suivantes pourront être étudiées et documentées :

  • Quels sont les coûts, initiaux et cachés, liés à la maintenance des anciens systèmes et des outils hétérogènes utilisés actuellement par la fonction Finance ?
  • Quels sont les avantages matériels et immatériels de l'amélioration, l'automatisation et l'unification des processus ? Envisager les économies de temps potentielles liées à la collecte de données, la qualité des données et le reporting.
  • Quelle est la valeur créée en améliorant la gouvernance et la gestion des processus ?
  • Quels risques peuvent être éliminés ou réduits ?
  • Quelles nouvelles opportunités potentielles pourraient être exploitées
  • Comment conserver et développer les talents financiers en leur fournissant les bons outils ?

 

Avec une plateforme détenue par les services financiers, il est plus facile de combler le fossé entre les services financiers et informatiques et de réduire les frais généraux de maintenance. Le reporting libre-service pour les utilisateurs finaux réduit également les coûts. L'amélioration du data management et du master data management s'accompagne d'une réduction du coût total d'acquisition et d'une augmentation du retour sur investissement. D'après mon expérience, dans de nombreux cas, les processus de clôture se trouvent réduits de plusieurs jours voire semaines, et les frais de maintenance et les coûts des infrastructures informatiques diminuent rapidement.

Il est temps de commencer à planifier le parcours de modernisation de votre propre entreprise. Nous invitons toutes les entreprises avec lesquelles nous travaillons et qui prévoient d’adopter une stratégie technologique, à voir plus loin que les changements à court terme liés à la conformité réglementaire, et à envisager des objectifs métiers plus vastes, sur le long terme. 

Vos commentaires et réactions à ce sujet sont les bienvenus.

Logiciel CCH Tagetik

Partager cet article​