L'évolution des métiers et outils de la Finance

Dans ce nouvel article tiré de notre dernière vidéo Youtube, découvrez pourquoi et comment les métiers de la Finance ainsi que les outils dédiés aux départements financiers ont évolués ces dernières années.


Sébastien Romano

On remarque que pour les outils historiques, avoir une analyse de données analytiques, est assez compliqué à mettre en œuvre. Bénéficier des outils de nouvelles technologies comme le propose CCH Tagetik aujourd'hui, est quelque chose qui est beaucoup plus natif, beaucoup plus simple en fait.
Aujourd'hui, le métier de consolideur au sein d'une direction financière, ce n'est plus le métier de consolideur d'il y a dix ans. Aujourd'hui on ne demande pas au consolideur les mêmes choses. La technicité a changé, et on a des manières de travailler qui changent.

 

Stéphane Portier

Il y a toujours eu des solutions qui faisaient bien le travail sur certains pans des besoins de la fonction finance, mais maintenant on ne peut plus se permettre d'avoir quinze outils au sein du département qui ne se parlent pas, et passer notre temps à les faire parler, et à ne pas faire notre métier. Donc l'enjeu du département finance, c'est vraiment de trouver une solution, ce que fait justement CCH Tagetik, qui couvre l'ensemble des besoins et qui va adresser toutes les populations de manière simple, en parlant leur langage.

 

Sébastien Romano

CCH Tagetik permet effectivement de se décharger des tâches à faible valeur ajoutée qui n'ont finalement pas un grand intérêt, qui ralentissent quand c'est mal géré la clôture des comptes, et permettent à un consolideur ou un responsable de la consolidation de se focaliser sur le traitement de la donnée en tant que telle, de s'assurer qu’une variation de périmètre est correctement valorisé, ou que le document de référence sera exhaustif et pourra sortir dans les temps et facilement, avec une lisibilité, une clarté pas toujours retrouvées dans des outils Office, qui ont leurs avantages mais ne permettent pas de traiter la donnée facilement.

 

Vincent Salmon

Dans les différents projets qu'on a pu faire avec nos clients depuis plusieurs années, le constat aujourd'hui c'est le souhait d'avoir toujours plus de détails. Notamment dans la donnée réelle, comprendre exactement ce qui s'est passé et expliquer les écarts entre un budget et le réel de l'année précédente, mais également dans les prévisions. C'est être capable de gérer les prévisions, soit à des niveaux très macros, soit à des niveaux beaucoup plus fins. On a fait évoluer CCH Tagetik pour pouvoir justement adresser des données qui soient extrêmement détaillées.

 

Sébastien Romano

Une des grosses spécificités de CCH Tagetik, c'est d'offrir un environnement qui est maîtrisé qui est dans un environnement Excel ou web, qui se rapproche finalement d'un environnement quotidien pour un utilisateur qui traite de la donnée, puisque quoi de mieux qu'Excel pour traiter de l'information financière. C'est vraiment l'outil de base d'un financier, mais cela va offrir un cadre au sein d'Excel, que l'outil Excel ne permet pas nativement, qui est de pouvoir contrôler cette information, de pouvoir la valider au fur et à mesure, d'avoir finalement la prise en compte de spécificités ou non, selon qu'on est un utilisateur au Canada ou en France, et donc de pouvoir être contextualisé facilement à l'utilisateur final.

 

Laurence Yvon

La solution nativement, l'intérêt qu'elle apporte, c'est qu'on va avoir par exemple une totale traçabilité de la donnée. Quand on fait de la consolidation statutaire, l'auditabilité de la donnée est critique, sinon vous ne faites pas auditer vos comptes, donc on va l'offrir aussi bien côté contrôle de gestion que côté consolidation statutaire.
Cela va être le même principe d'optimisation des processus, de définition de ces processus au travers d'un workflow où l'on va pouvoir définir la façon dont les processus remontent et comment les organisations collectent leurs données par exemple. Vous aurez le même principe, la même ergonomie, aussi bien côté consolidation statutaire que côté contrôle de gestion. Donc l'impact et le bénéfice, est de créer cette satisfaction des utilisateurs sur l'ensemble et d'avoir une compétence qui est disponible dans l'entreprise et qui permette de satisfaire l'ensemble des enjeux. C'est tout simplement la même ergonomie, la même interface, la même façon de travailler, la même logique applicative sur l'ensemble du département financier, ce qui à mon sens simplifie aussi beaucoup les échanges et notamment entre les équipes.

 

Veuillez cliquer ici pour voir la vidéo de cet article de blog.

Partager cet article​